La cour de Babel, documentaire, film suivie d’un débat

Biblio-04Le film « La cour de Babel »,  documentaire de Julie Bertucelli a réuni une quarantaine de spectateurs  intéressés par l’accueil accordé aux jeunes réfugiés ou aux jeunes immigrés en France pour de multiples raisons. La cinéaste, s’immerge un an dans une classe d’accueil de primo-arrivants d’un collège parisien, filme les joies, les progrès et les douleurs d’une vingtaine d’adolescents de 11 à 15 ans et le travail étonnant de leur professeur. Les jeunes s’éveillent à la langue française, font des projets d’étude et entrevoient leur avenir. « Je viens me construire un avenir » déclare l’une des jeunes filles. Tous apprennent à s’écouter et même à se comprendre et comme l’exprimait une intervenante : « par sa pédagogie, Brigitte Cervoni leur professeur construit pierre à pierre, la Fraternité ».

La-Cour-de-Babel-Documentaire

Le débat fut riche : une COP (Conseillère d’orientation psychologue) du CIO (Centre d’Information et d’Orientation) présenta l’éventail des classes d’accueil de Besançon et l’action qui y est menée. Son travail professionnel de suivi des jeunes de toutes origines et porteurs de lourdes histoires lui fait toucher quotidiennement la géopolitique du monde. Une militante de la CIMADE expliqua l’énorme travail d’accompagnement des étrangers qui demandent l’asile ou tout document administratif nécessaire à leur vie en France, temporaire ou plus longue.

Deux  enseignantes retraitées de l’association, « Agir » ont dit leur expérience pour la transmission de la langue  et le suivi de jeunes et d’adultes étrangers de tous niveaux. Toutes deux admirent ces gens si courageux. L’image d’un jeune afghan venu d’Afghanistan à pied jusqu’à Besançon nous poursuivra longtemps.  Même constat de courage et de volonté de progresser était pointée par un enseignant retraité engagé dans une association d’insertion bisontine.

Les participants ont beaucoup appris, ils remercient chaleureusement les acteurs de cette soirée, bibliothécaires bénévoles, techniciens de la Médiathèque départementale et les cinq intervenants qui ont actualisé les questions.

 


picto-flecheLa bibliothèque de Chaucenne

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *